Manger trop de pommes de terre avant une grossesse ne serait pas une bonne chose

Manger trop de pommes de terre avant une grossesse ne serait pas une bonne chose
Manger trop de pommes de terre avant une grossesse ne serait pas une bonne chose

Selon une étude américaine, cela augmente le risque de développer un diabète pendant sa grossesse.
Le diabète de la grossesse, ou diabète gestationnel, doit être surveillé et traité car il s’agit d’un risque pour la mère et l’enfant qu’elle porte. Il apparait vers la fin du 2ème trimestre chez la femme enceinte.

Alors que les pommes de terre sont l’un des aliments les plus mangés dans le monde, quel est son impact sur une grossesse ? C’est la question à laquelle une équipe de chercheurs américaine a voulu répondre. Le résultat de cette étude vient d’être publié.

C’est en raison de leur taux élevé en amidon que les pommes de terre peuvent avoir un effet néfaste sur le taux de sucre dans le sang. L’étude révèle que les femmes consommant plus de 5 portions par semaine voyaient le risque de développer un diabète pendant la grossesse augmenter de 50% par rapport aux femmes qui ne consomment qu’une portion par semaine. L’étude indique également que remplacer deux portions de pommes de terre par semaine par des légumes ou des céréales permet de diminuer ce même risque d’apparition d’un diabète gestationnel de 9 à 12%.

Selon les scientifiques, l’explication à cette découverte est que l’index glycémique élevé des pommes de terre provoque une hausse rapide du taux de sucre dans le sang. Ils soulignent que leur étude n’est qu’observationnelle et qu’elle ne sert donc qu’à établir un lien entre la pomme de terre et le diabète, Il faudrait d’autres études pour expliquer plus en détail les causes réelles.

5/5 - (1 vote)
Total
0
Shares
Previous Article
Manger en étant diabétique

Manger en étant diabétique

Next Article
Le régime ultramétaboliste ou manger stratégiquement

Le régime ultramétaboliste ou manger stratégiquement

Related Posts