WhatsApp bloquera les appels et les messages des utilisateurs qui ne sont pas d’accord avec la nouvelle politique

WhatsApp a annoncé son intention de mettre à jour sa politique de confidentialité.

La mise à jour de la politique de confidentialité de WhatsApp est entrée en vigueur ; selon cette politique, la messagerie peut partager les données des utilisateurs avec d’autres services de Facebook. Pour les utilisateurs qui n’ont pas accepté les nouvelles règles, le messager bloquera les principales fonctions.

Selon les données disponibles, à partir du 15 mai, les appels et messages sortants des utilisateurs qui n’ont pas confirmé leur accord avec la nouvelle politique seront bloqués. Toutefois, ils pourront toujours répondre aux messages et recevoir des appels. Plus tard, le service bloquera complètement la possibilité d’envoyer et de recevoir des messages et de passer des appels, et désactivera également les notifications. Les développeurs notent que les restrictions auront lieu progressivement sur plusieurs semaines.

WhatsApp bloquera les appels et les messages des utilisateurs qui ne sont pas d’accord avec la nouvelle politique

« Depuis plusieurs semaines, nous avons affiché une notification dans WhatsApp fournissant plus d’informations sur la mise à jour », a déclaré la société dans un communiqué. « Après avoir donné à tout le monde le temps de réviser, nous continuons à rappeler à ceux qui n’ont pas eu l’occasion de le faire de réviser et d’accepter. Après une période de plusieurs semaines, le rappel que les gens reçoivent finira par devenir persistant. »

Pour rappel, en janvier de cette année, WhatsApp a annoncé son intention de mettre à jour sa politique de confidentialité. Conformément aux nouvelles règles, il est autorisé d’échanger les données des utilisateurs de messenger avec tous les services appartenant à Facebook. Cette annonce a été suivie de réactions négatives de la part des utilisateurs ; ce qui a poussé le service à repousser la date d’entrée en vigueur des nouvelles règles au 15 mai. Il était prévu que dans quelques mois, les développeurs parviennent à convaincre les utilisateurs de WhatsApp d’accepter les changements.

« Nous avons passé les derniers mois à communiquer directement avec les utilisateurs au sujet de notre mise à jour », a déclaré un porte-parole à WIRED dans un communiqué. « La majorité des gens ont déjà accepté la mise à jour ; et pour tous ceux qui ne l’ont pas fait, nous ne supprimerons pas leur compte le 15 mai ; et nous leur donnerons de nombreuses occasions de revoir la mise à jour à l’avenir. Nous savons que WhatsApp est une bouée de sauvetage pour de nombreuses personnes dans le monde ». « Les utilisateurs comptent sur WhatsApp plus que jamais en ce moment et nous voulons que cela reste ainsi », a déclaré le porte-parole à WIRED.